Récit d’au pair (Amandine)

Amandine, 25 ans, française

Pourquoi as tu choisi d’être Au Pair ?

J’étais en première année de fac à l’époque. Les cours se terminant très tôt (au mois de mai), il fallait que je trouve un petit job durant les mois d’été. Ne trouvant rien de plaisant dans ma région, je me suis tournée vers les jobs à l’étranger. Nos professeurs de langues nous avaient présentés tous les avantages de ce type de séjour au cours de l’année universitaire. Partir travailler à l’étranger me paraissait être une bonne idée! J’avais besoin de voir autre chose que la « routine »française. De plus, c’était un bon moyen d’améliorer mon niveau en allemand et cela à moindre frais. En effet, j’ai été logée, nourrie et rémunérée par une famille d’accueil. J’ai eu également énormément de chance car ma famille a pris en charge tous les transports que ce soit les billets d’avion ou les cartes de transport une fois sur Berlin.

Comment as tu trouvé ta famille ?

Pour ma part, la recherche d’une famille s’est faite rapidement. Via internet, j’ai contacté une agence qui place des jeunes au pair dans des familles (agence euroconnection). Elle est basée sur Berlin, ville dans laquelle je souhaitais vivre quelques temps. J’ai eu une réponse immédiate. Nous avons échangé à plusieurs reprises et j’ai dû remplir des formulaires. Après quoi, elle m’a trouvé une famille. Les parents allemands étaient un peu craintifs quant au fait d’accueillir une au pair française chez eux. J’ai dû alors effectuer un petit échange téléphonique pour que tous les doutes s’envolent. La famille a répondu positivement à ma candidature et l’aventure commença!

Peux tu présenter ta famille et décrire une journée type ?

J’ai effectué mon séjour au pair au sein d’une famille avec quatre enfants âgés de 14mois à 9ans. Ils habitaient dans une maison avec jardin au centre de Berlin. La situation géographique était bien pratique car je pouvais découvrir facilement les quatre coins de cette ville. En effet, la garde des enfants ne commençait qu’à partir de 15h00, heure à laquelle je devais aller chercher les deux plus jeunes au kindergarten et les deux grands nous rejoignaient à la maison. Nous passions nos après-midi à jouer jusqu’au retour des parents vers 18h00. En général, j’avais toutes mes soirées de libres. Parfois il pouvait arriver que je garde les enfants tard dans la soirée car les parents étaient retenus au travail. Dans l’ensemble j’avais des horaires de garde assez souples ce qui m’a permis de rencontrer des allemands, d’autres au pair et bien évidemment de pouvoir découvrir Berlin dans les moindres recoins!

Quelles difficultés as tu pu rencontrer ?

Lors de ce séjour, je n’ai pas rencontré réellement de difficultés si ce n’est la barrière de la langue… une difficulté qui s’est vite estompée avec le temps! La famille a toujours eu une attitude correcte envers moi que ce soit en terme de rémunération ou par rapport à la garde de leurs enfants. Si j’avais la moindre interrogation, je pouvais leur en faire part sans problème. Ils étaient très ouverts. J’ai pu me sentir comme un membre de leur famille.

Peux tu parler de la ville où tu as vécu ?

Durant ces quatre mois, je vivais dans le quartier de Charlottenburg, à Berlin. Un quartier résidentiel mais très vivant et bien desservi par les transports en communs. J’étais à proximité d’une forêt appréciable pour de petites balades avec les enfants !

Que faisais-tu de ton temps libre ? As-tu facilement rencontré des gens ?

Quand je ne gardais pas les enfants, je retrouvais les autres filles au pair de l’agence. Nous visitions ensemble la ville. Heureusement qu’elles étaient là sinon les premiers temps auraient été compliqué… durant mon séjour, j’ai pris des cours de langues dans un institut. Cela m’a permis aussi de rencontrer des gens et de sympathiser avec. Ensuite il y avait des soirées d’échanges. Des personnes d’origines diverses se rencontraient autour d’un verre. Bien sympa pour pouvoir rencontrer des allemands.

Une anecdote à raconter ?

Dans l’ensemble je garde un excellent souvenir de ce séjour au pair. Mais il y a une chose que je n’oublierai jamais! Lors d’un repas avec ma famille allemande, j’ai employé un mot à la place d’un autre (forte ressemblance en allemand) et là gros fou rire de tout le monde… sauf moi ! Maintenant j’en rigole ! C’est ce qui arrive quand on apprend une langue étrangère.

Un conseil pour celles et ceux qui hésitent ?

Si vous avez la chance de pouvoir faire un séjour au pair à l’étranger, n’hésitez même pas une seconde! Malgré les difficultés linguistiques (elles disparaîtront), vous allez sortir grandi de cette expérience. Pour ma part, cela m’a permis de rencontrer des gens formidables, de découvrir une ville et sa culture. Et bien évidemment ça n’a fait que renforcer mon goût aux voyages! L’inconnu m’appelle ! Même si je ne parle pas la langue du pays, j’arrive toujours à me faire comprendre! Le langage des signes peut parfois être utile à l’étranger.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :