Décembre & Janvier

Mala Fatra

Début décembre, je suis allée 5 jours à Parnica pour mon on arrival training. Il s’agit d’un séminaire obligatoire pour tous les EVS. J’aurais dû l’avoir en octobre mais il y a eu des soucis d’organisation. Carmen devait m’accompagner mais elle avait déjà posé des congés alors elle y est allée fin janvier, un peu après les quatre autres. Personnellement, j’étais plutôt contente de me retrouver seule.

Pendant ces quelques jours, j’ai rencontré une vingtaine de personnes de différentes nationalités (allemande, française, italienne, portugaise, tchèque, autrichienne, finlandaise, espagnole … – un vrai melting pot !). Nous avons présenté nos projets respectifs et j’en ai trouvé certains vraiment intéressants :

  • recyclage des vélos

  • éco-village

J’aurais bien fait un EVS dans l’environnement mais je n’ai pas trouvé de projets qui me plaisaient.

D’autres projets ressemblaient beaucoup au mien :

  • dans des crèches ou des écoles

  • auprès des Roms ou de personnes handicapées

Beaucoup avait des petits soucis de communication ou des choses qui ne leur convenaient pas mais globalement ils avaient tous l’air très satisfait par leur EVS. C’est là que j’ai réalisé que ce n’était pas mon cas. J’aime beaucoup mon travail en dehors du centre et les activités que je fais au centre me plaisent mais je me sens toujours comme une assistante/stagiaire. J’aimerais être plus investie et avoir plus de responsabilités. Pour moi, le fait que le centre accueille des personnes de différents pays devrait être un plus. Je pensais vivre un échange culturel plus important et qu’on pourrait apporter nos expériences et savoir-faire respectifs or ce n’est pas le cas à présent. Je ne perds cependant pas espoir que les choses changent pour le mieux et je sais aussi que c’est à nous de faire des efforts dans ce sens (ce qu’on a finalement fait en janvier – j’en parlerai après).

On a également fait beaucoup d’exercices de réflexion sur nous-mêmes, échangé des conseils sur ce qu’il y a à voir et faire en Slovaquie, discuté des droits et devoirs des EVS et parlé des minorités en Slovaquie. J’ai beaucoup aimé l’exercice “Save the world in 20 minutes” (projet ambitieux je vous l’accorde !). Par groupe, nous devions choisir un problème et tenter de le résoudre. Il fallait faire un prototype de notre solution et une présentation. Nous avons choisi la faim dans le monde et notre solution était un meilleur partage des ressources qui passait par l’éducation des populations donc notre prototype a été une école qui devait parcourir le monde pour éduquer les habitants. Un autre groupe avait choisi le même problème mais leur solution était le clonage (ce qui soulève bien d’autres problèmes à mon avis). Un troisième groupe s’est attaqué à la pollution marine et a trouvé comme solution la transformation des déchets en fleur grâce à une machine de leur invention. La plupart des projets était très inventifs !

Nous avons fait une longue randonnée dans la neige le quatrième jour. C’était ma première rando en montagne en hiver et je l’ai trouvée très difficile car il y avait beaucoup de neige (parfois jusqu’aux genoux) et il était donc difficile de voir le chemin et de ne pas s’y enfoncer. Heureusement, certains d’entre nous étaient plus expérimentés et traçaient la voie. Je suis revenue gelée mais le paysage était magnifique !

J’ai appris que je devais gérer de A à Z un mini projet. Je pense faire quelque chose autour des langues car c’est mon domaine de prédilection mais rien de précis encore. Pour l’instant, au centre, personne ne nous en a parlé. J’ai également découvert que j’aurais un certificat à la fin de mon EVS et que ce sera à moi de remplir les différentes compétences que j’aurais acquises ou renforcées cette année puis de les faire valider par Miro, mon boss.

Marché de Noël à Poprad & Hautes-Tatras

Après l’on arrival training, je suis allée rejoindre Thibault à Poprad pour le WE. La ville est la porte d’entrée des Hautes-Tatras alors on a été se balader là-haut. Notamment à Štrbské pleso où se trouve un grand lac d’originaire glaciaire qui était totalement gelé et recouvert de neige quand nous y étions. Cette fois, on a suivi les pistes des skieurs de fond et on a eu moins de difficultés. J’ai trouvé le marché de Noël très joli. J’y ai bu un vin chaud (ça réchauffe!) et il a mangé des patates en spirale. La ville est jolie mais sans plus. Je trouve que les villes slovaques se ressemblent toutes. La plus joli a été pour moi les Hautes-Tatras, tout simplement magnifique !

De retour au centre, les activités se sont déroulées comme d’habitude. Une semaine avant les vacances, Carmen, Lea et CG sont rentrés dans leur pays respectif puis Victor. Avec Thibault, nous avons assisté à la fête de Noël au centre avec tous les volontaires. Pour l’occasion, on a fait une bûche, histoire de leur faire découvrir les traditions de Noël françaises. On a mangé, écouté de la musique, échangé des petits cadeaux … c’était très sympa.

J’ai passé les deux semaines de vacs à Vienne et à Prague. C’était génial ! Ma petite soeur m’a rejointe le 1er janvier à Prague et comme c’était mon premier Noël sans ma famille, j’étais contente de voir un visage familier. Pour plus d’infos sur mon séjour à Prague, vous pouvez lire l’article précédent.

J’ai trouvé la reprise difficile. J’étais contente de rentrer chez moi après mon séjour en hostel à Prague mais je n’étais plus habituée à la colocation. Au centre, rien n’avait changé et j’ai réalisé que je ne voulais pas passer le reste de mon EVS de la même façon qu’entre septembre et décembre. Il fallait que ça change ! Les filles partageaient mon point de vue et nous nous sommes réunies pour discuter de ce qu’on pourrait changer et on a pu en faire part à Miro et Sona pendant la « control week » (semaine de fermeture du centre pour nettoyer, ranger et discuter).

Parmis les quelques changements :

  • Dancing club : les EVS auront désormais 45 min (soit la moitié de la séance) pour montrer leur chorégraphie aux enfants. Carmen maîtrise quelques danses espagnoles et Victor a appris à danser le rock quand il était plus jeune.

  • Time for you : une personne différente sera responsable à chaque séance. Elle devra choisir le repas, acheter les ingrédients (évitant ainsi une perte de temps à chaque début de séance) et organiser la séance (qui fait quoi ?). On commence également une demi-heure plus tôt afin de s’assurer de terminer dans les temps pour art time et la recette devra être transmise la veille aux autres volontaires (ainsi ils peuvent plus facilement aider à la réalisation du repas).

  • Tea house : on va essayer de mettre en place une meilleure répartition des tâches et plus de changement (4 heures dans la même pièce, c’est long !)

  • Football : nous sommes désormais plus flexibles sur l’horaire afin de tenir compte des conditions météorologiques.

  • Theater : Erika est en charge de cette activité mais on sera désormais plus impliquée dans le processus de création.

Je suis satisfaite des différentes réunions que nous avons eues pendant cette semaine et je suis motivée pour faire plus d’efforts au centre. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :