Interview Thibault (SVE YMCA Revuca 2017-2018)

Peux tu te présenter ? (âge, ville d’origine, parcours antérieur)

Je m’appelle Thibault, j’ai 21 ans, et je viens de Thézan, un petit village du Sud de la France. Avant de venir en Slovaquie, j’ai fait un service civique d’un an dans un collège. Ma mission y était d’aider les jeunes en décrochage scolaire.

Pourquoi as tu choisi de faire un SVE ? As tu choisi le projet/le pays ou est ce que ce fut le fruit du hasard ?

Une fois mon service civique fini, je n’avais aucune idée de ce que j’allais faire en septembre. J’ai découvert le SVE dans la MJC d’une ville proche de mon village. C’était décidé, je passais l’été en France, et en septembre je partais de chez moi pour un SVE. A partir de là, mes paramètres de recherche pour un projet était clair: Commencer en septembre, pour une durée d’un an, et de préférence travailler avec des enfants. J’ai envoyé des CV à tours de bras, jusqu’à décrocher un entretien skype avec une responsable de YMCA.

Entre ce que le projet décrivait et la réalité sur le terrain as tu eu des bonnes/mauvaises surprises ?

Et bien, quelque part dans la description de mon projet, il était mentionné “avoir des capacités en danse peut toujours être utile”, ou quelque chose comme ça. Et au final je me retrouve avec 4h de danse par semaine. Je pense qu’il faut avoir conscience qu’il peut y avoir un énorme fossé entre la description du projet sur internet et la réalité “sur le terrain”.

Ça fait maintenant 5 mois que tu as commencé ton SVE, peux tu faire un rapide retour en arrière et nous décrire ce que tu as vécu jusqu’ici ?

La découverte de la vie en colocation, être “indépendant”, passer des week-end à voyager, s’habituer à parler une autre langue, être en contact avec des gens qui n’ont pas du tout le même niveau de vie que moi, voilà en quelques mots mon quotidien.

Avais tu des a priori sur la Slovaquie ou les pays de l’Europe de l’Est avant de venir ? Ont ils été démentis ou confirmés ?

Il y a encore un an, j’imaginais les pays de l’Est comme des endroits où il fait tout le temps gris et froid, encore marqués par la fin du communisme, avec des vieux bâtiments à moitié en ruines, et où la seule forme de nourriture sont les pommes de terre. Et il s’avère que j’ai presque totalement raison.

Quelles sont tes principales difficultés au quotidien ? Comment fais tu pour y remédier ?

Je dirais mon anglais, qui est à un niveau assez basique, même si il s’est considérablement amélioré depuis mon arrivée ici.

Un conseil pour ceux qui envisagent de faire un SVE ?

Si vous n’aimez pas le froid, évitez les pays où l’hiver dure 6 mois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :