Pauline (Erasmus en Norvège)

Je suis ravie de partager avec vous ce premier témoignage dans lequel Pauline nous raconte son Erasmus au dessus du cercle Arctique.

1/ Peux tu te présenter brièvement ?

Je m’appelle Pauline, j’ai 22 printemps et je suis partie 6 mois à l’étranger dans le cadre de ma deuxième année de Master en économie du développement durable.

2/ Où es tu partie en échange universitaire ? As tu choisi la destination ou était ce le fruit du hasard ? Peux tu nous présenter ta ville d’adoption ?

Je voulais une destination atypique avec un bouleversement complet de mes habitudes et je n’ai pas été déçue en partant à Tromsø en Norvège. J’avais choisi trois universités dont deux en Norvège et une en Suède (on reste dans la dynamique nordique et développement durable !) et j’ai eu la chance d’obtenir mon premier vœu. J’ai donc suivi des cours dans l’Université la plus au Nord du monde et autant vous dire que cela change des standards auxquels on est habitués : les programmes offrent un panel très varié passant par l’aviation de l’extrême avec atterrissage sur glace, biologie polaire, histoire viking, astronomie et aurores boréales (car oui il y a un planétarium à la faculté !). J’avais choisi cette formation car elle me permettait en plus de suivre des cours en anglais, d’avoir une offre de formation de qualité et en lien avec le développement durable (étude des pêcheries, gestion des ressources naturelles … ). Entre modernité et importance de l’histoire de cette ville, l’Université reflète bien la particularité du territoire à travers ses cours. Surnommée « Paris du Nord », Tromsø est située sur une île de plus de 70 000 habitants ce qui en fait la ville de plus de 50 000 habitants la plus septentrionale du monde (et oui ça rigole pas chez nos amis vikings) ! C’est une ville assez étendue avec un petit centre ville proche du port entre mer et montagne qui a fait l’objet des départs d’expéditions polaires et de chasse au phoque et à la baleine. On y trouve des petites échoppes et des petits restaurants (souvent de poissons !) mais aussi les petits kiosques qui vendent le traditionnel polse (un petit hot dog aux oignons frits). Les bâtiments sont presque tous vêtus de bois avec des peintures de toutes les couleurs sauf quelques grands bâtiments récents comme la bibliothèque, la cathédrale arctique ou le musée du Polaria qui offrent une architecture novatrice !

3/As tu eu l’occasion de visiter d’autres endroits pendant cet échange et/ou de participer à des événements culturels locaux ? Si oui, racontes nous.

J’ai visité tous les contours de l’île qui représentent un vrai terrain de jeu pour les randonneurs entre mer et montagne ! J’ai également été visiter d’autres villes de Norvège comme Oslo pour retourner à un mode de civilisation plus commun pour nous mangeurs de camemberts ! Les norvégiens sont tous des hyperactifs de 2 m. Comparé au mode de vie français, ils font beaucoup de sport, beaucoup d’activités de plein air de sorties musicales et surtout des soirées Quiz (ça c’est leur grande passion, sur tous les thèmes, dans tous les bars, ils font des quiz en sirotant un litre de bière fade !).

Ayant vécu en colocation avec 5 norvégiens du nord du pays et un danois j’ai vite été plongée dans leur mode de vie ce qui m’a permis de skier dans le noir avec la lampe frontale, de participer à leurs fameux quiz et aux concerts de métal norvégien (car oui il y a une salle de concert de plus de 500 personne au dessus du cercle polaire !!! ).

36841783_10215486791110428_1975091211291066368_n

4/ D’après toi, faut-il partir avec un bon niveau dans la langue du pays ?

Les cours proposés en Norvège sont en norvégien ou en anglais et cela serait mentir que de dire que l’on va apprendre à parler la langue sur place vu le niveau des cours proposés (je dois vous avouer qu’ils ont un niveau sacrément dur par rapport à ce qu’on trouve en France en université). Je parlais déjà bien anglais (niveau C1 avant de partir) et je pense que c’est le minimum à avoir, j’avais aussi pris 6 mois de cours de norvégien qui m’ont peu servi dans la vie de tous les jours sauf pour faire rire mes colocataires ! Maîtriser le norvégien n’est pas une nécessité par contre un très bon niveau d’anglais est essentiel pour réussir ses études et son insertion sur place.

5/ As tu trouvé le système éducatif de ton pays d’accueil différent de celui de ton pays ? Si oui, peux tu donner quelques exemples ?

Le système éducatif norvégien est complètement différent ! Les enfants apprennent tôt à parler au moins 3 langues (4 avec les mathématiques qu’ils maîtrisent bien mieux que nous) et sont orientés vers des études universitaires ou manuelles en fonction de leurs appétences et de leurs goûts pour différents domaines. Il y a donc peu d’effectifs en Université (classe de 5 dans deux de mes cours) et le niveau est bien plus élevé qu’en France. Les interactions entre professeurs et élèves sont bien plus fréquentes et libres durant le cours, le statut « professeur/ élève » est plutôt effacé et l’interaction et le respect sont la clé de la réussite. Les professeurs sont assez stricts sur les présence et l’attention en cours mais cela semble institué depuis le plus jeune âge. Les étudiants ont peu d’heures de cours en université mais ils ont beaucoup de travaux à coté et de lectures à faire. Les travaux de groupes en classes sont aussi plus fréquents et les professeurs peuvent même faire partie d’un groupe de travail !

36927773_10215486791590440_2231965053416898560_n

6/ Ton semestre à l’étranger a t-il été un plus pour la suite de tes études et/ou ta recherche d’emploi ?

Je pense que cette expérience extrême a été un vrai plus dans la poursuite de mes études pour plusieurs raisons. D’abord, la Norvège est réputée pour son enseignement de qualité et c’est une référence dans le développement durable en lien avec mes études. Cela m’a également permis d’acquérir un niveau de langue très élevé qui est nécessaire pour ma poursuite professionnelle (je suis de ces gens un peu fous qui continuent en thèse pour travailler dans la recherche, donc qui sont amenés à voyager beaucoup !). Enfin je dois avouer que Tromsø met à l’épreuve les capacités d’adaptation (températures polaires, soleil de minuit en été et nuit polaire en hiver sans voir de soleil pendant plusieurs mois) et c’est un bon moyen de montrer que l’on est résistant, adaptable et persévérant ! Généralement aller étudier au-dessus du cercle polaire près des baleines et des ours polaires ça impressionne ! ^^

7/ Une anecdote à raconter sur ton échange universitaire ?

Il y en a tellement que je ne saurais par où commencer ! Mais s’il faut en choisir une ça sera en lien avec ce qui m’a le plus manqué sur place : la gastronomie française! Mes colocs norvégiens ont pris à cœur de me faire découvrir leur mode de vie et leurs habitudes, on a donc décidé de faire une journée avec uniquement des repas norvégiens ( 6/ 7 repas ou encas en hiver pour affronter la nuit perpétuelle et le froid polaire ! ). Je crois que je n’avais pas encore assez observé leurs habitudes alimentaires auparavant ou toujours pas compris leur système de repas (et inversement ils me demandaient toujours à quel repas de la journée j’en étais !^^) avant d’accepter leur proposition. Je dois avouer que j’ai été un peu refroidie quand ils m’ont servi des Wasa avec des crevettes et de l’aioli sur une tartine ainsi que de l’huile de foi de morue dans le jus d’orange pour le petit-déj à 7 h ! (Alors faites attention aux propositions culinaires des norvégiens ! )

8/ Un conseil à partager pour les éventuels intéressés ?

Un conseil, si vous vous sentez l’âme d’un voyageur que vous voulez découvrir une autre culture et que vous êtes motivés, surtout partez sans hésitation ! Vous en ressortirez grandi et avec des étoiles pleins les yeux !

Merci à Pauline pour ce témoignage très complet et ces magnifiques photos.

N’hésitez pas à commenter et partager ce témoignage =)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :