Présentation

Quand j’étais enfant, mon job de rêve était de devenir pâtissière. Je faisais régulièrement des gâteaux et j’aimais beaucoup en manger ! Mon entourage me disait que c’était pas possible d’être pâtissière sans être boulangère, ce qui ne m’intéressait pas, car ce métier était difficile et les horaires pas possibles. A l’adolescence, j’ai commencé à avoir moins envie de faire des gâteaux. J’ai quand même fait mon stage au collège dans une boulangerie pâtisserie et j’ai beaucoup aimé. En plus, je ne faisais pas qu’observer mais je pouvais mettre la « main à la pâte » ! Je me suis quand même dit que certes, j’aimais faire des pâtisseries mais je ne me voyais peut être pas faire ça toute ma vie. J’étais bonne élève et m’intéressais aux langues, à l’histoire géo et aux mathématiques alors j’avais un choix d’études assez large devant moi.

En 2010, j’ai passé mon BAC puis je suis partie à la fac. J’étais bonne élève alors je devais poursuivre des études bien que je ne sache pas très bien ce que je voulais faire. En même temps, comment peut on à 18 ans décider du reste de notre vie ? Je pensais qu’il n’y avait qu’une voie possible : faire des études pour avoir un travail puis une maison et fonder une famille. J’en avais pas envie mais je me disais que j’étais jeune et que ça viendrait sûrement plus tard. Attention, je ne blâme personne et surtout pas mes parents. J’ai fait mon choix toute seule et eux n’ont fait que me soutenir. Il a bien fallu que je choisisse une voie et j’ai opté pour le droit qui me semblait général et utile. J’avais envisagé de faire une année sabbatique pour partir à l’étranger mais mes études s’annonçant longues, j’ai décidé de ne pas faire de pause dès le début.

2010 c’est aussi l’année de mon premier voyage avec une amie. Nous sommes allées à Londres pendant quelques jours. J’ai adoré planifier le voyage et me balader dans la ville. Je crois qu’il ne faisait pas très beau (vacances de la Toussaint en même temps) mais j’en garde un bon souvenir. Peut-être parce que ça a été le début d’une série de voyages avec ma meilleure amie.

L’année d’après, j’ai pris une décision qui a clairement changé ma vie : j’ai décidé de faire une pause dans mes études pour partir un an comme jeune fille au pair en Allemagne. Je me suis retrouvée confrontée à beaucoup de changements : j’étais dans une grande ville alors que je viens d’un village, je devais parler allemand, j’étais responsable de trois enfants alors que jusqu’à maintenant je n’étais responsable que de moi-même, j’avais une somme d’argent chaque mois que je devais gérer, à part la famille au pair je ne connaissais personne… J’ai toujours été quelqu’un de responsable et je sortais peu voire pas du tout de ma zone de confort. Cette année a tout changé ! Le résultat c’est que j’ai vu énormément de choses, rencontré de nouvelles personnes et surtout découvert que j’étais capable de bien plus que je ne le pensais. Tout cela m’a donné confiance en moi et envie de me dépasser.

Ce travail, qui n’en est pas un officiellement, fut une révélation, j’aimais apprendre ou renforcer mes langues et découvrir une nouvelle culture en immersion dans une famille et c’était l’idéal pour voyager à moindre coût ! J’ai donc poursuivi mes études de droit jusqu’au M1 en partant chaque été comme jeune fille au pair, en Grèce et en Italie. Après 4 ans à la fac, j’avais envie de changement et l’option étude à distance me plaisait bien. J’avais donc trouvé une famille au pair (mon souhait était d’aller en Italie mais c’est avec une famille autrichienne que j’ai eu un bon feeling) chez qui je devais rester un an tout en faisant un M2 à distance. Finalement, cette option ne fut pas réalisable mais j’ai quand même décidé de partir en Autriche. Cette deuxième expatriation fut encore plus bénéfique que la première. J’avais de l’expérience et j’étais plus mûre.

J’ai eu beaucoup de chance dans cette famille car j’avais mon propre appart (une grande première pour moi qui vivais en cité U ou chez mes parents pendant mes études) ce qui m’a permis d’être assez autonome (mais moins de lien avec la famille au pair car je ne vivais pas vraiment avec eux). Je me suis liée d’amitié avec des Autrichiens mais aussi des Américains du Nord et du Sud. J’ai également profité de chaque congé pour partir explorer le pays ou les pays voisins – ou pas, souvent en solo mais parfois avec des amis. J’étais une pro des city trips (beaucoup de capitales car les liaisons étaient simples) même si j’essayais toujours de sortir de la ville si possible pour découvrir un peu plus le pays que seulement sa capitale. J’ai aussi eu la chance de retrouver une amie qui était en Erasmus en Angleterre à Dublin et de passer le Nouvel An avec des amis à Bruxelles.

Après cette année en Autriche, je suis allée au Maroc rendre visite à ma famille au pair berlinoise avec qui j’avais gardé contact puis j’ai passé l’été en Italie comme au pair (pour la dernière fois !) et j’ai été acceptée en M2 à Strasbourg. Au fond, je pense que je savais déjà que cette année était plus pour aller au bout de mes études que vraiment le pas vers une vie professionnelle de juriste. Une petite part de moi envisageait quand même de postuler pour des stages dans les Institutions Européennes à la fin de mes études. Moi qui pensais que cette dernière année allait être chargée niveau travail, je me suis bien trompée ! J’ai eu le temps de me balader dans l’Est de la France, d’aller plusieurs fois en Allemagne, de visiter la ville de Luxembourg et d’aller à Copenhague et Malmö. C’est aussi cette année-là que j’ai commencé mon blog. J’ai toujours beaucoup aimé écrire et je lisais moi-même quantité de blogs alors je me suis dit pourquoi pas partager mes expériences de voyage.

Début janvier, comme chaque année, je réfléchissais à la rentrée prochaine et j’ai eu envie de repartir à l’étranger sans être au pair cette fois. C’est ainsi que j’ai découvert le Service Volontaire Européen et que j’ai atterri dans un petit village slovaque. Cette année m’a énormément apporté culturellement, j’avais un cadre via le projet mais j’avais aussi beaucoup de temps libre. J’en ai profité pour m’occuper de ce blog, explorer le pays et les pays voisins et cuisiner – une passion que j’avais un peu mise de côté. C’est également là-bas que j’ai rencontré mon copain. J’en parle peu sur le blog mais il a évidemment une grande place dans ma vie et m’accompagne très souvent dans mes voyages.

Après la Slovaquie j’avais prévu de travailler quelques mois puis de partir réaliser un rêve : un PVT en Nouvelle Zélande (pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un Visa qui permet aux 18 – 31 ans de voyager et travailler sur le territoire néo-zélandais pendant un an). Finalement, mes plans ont été décalés car ce projet est devenu notre projet et mon copain avait prévu de partir étudier 5 mois au Canada. J’ai donc suivi une formation pour être animatrice franco-allemande pendant ce temps puis j’ai trouvé un stage comme traductrice au Festival international du film francophone de Tübingen et enfin un travail comme prof dans une école allemande alors c’est lui qui a trouvé de quoi s’occuper en étant au pair en Belgique. À ce rythme là, on n’allait jamais partir alors cet été, on a pris nos visas nous « obligeant » à partir avant l’été prochain (sinon on perd notre visa et on ne peut pas en refaire la demande) et à Noël, on a pris nos billets ! Départ le 21 mai 2020 avec un stop over de trois jours à Singapour !!! Ce sera une grande première pour nous qui n’avons jamais quitté le continent européen (sauf le Maroc pour moi). 

Sur le long terme, j’ai bien sûr d’autres rêves comme par exemple ouvrir un café-librairie où je ferai entre autres des pâtisseries maisons (mon rêve d’enfant n’est finalement pas parti si loin !) et où j’aimerais recevoir des voyageurs qui présenteraient leur voyage et pourquoi pas faire des ateliers avec des thématiques comme le voyage solo, les différentes mobilités existantes, un pays en particulier … Tout ça dans un but de partage et bien sûr, j’aimerais que ce lieu soit aussi écolo que possible ! Pour l’instant, j’ai pas envie de m’installer définitivement quelque part. Au contraire, j’ai envie de découvrir beaucoup d’endroits sur terre alors affaire à suivre … 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :