Présentation de l’école

Il y a environ 300 élèves de 0 à 17 ans (c’est-à-dire toutes les classes sauf la Terminale). Contrairement à la majorité des écoles allemandes, ils ont cours toute la journée du lundi au vendredi de 8h à 15h avec cantine pendant la pause déjeuner.

Je travaille toute la semaine mais j’ai différentes missions.

Je suis prof de français pour la 7e classe (12-13 ans) qui débute l’apprentissage du français. J’ai trois cours en classe entière (12 élèves) et deux cours en demi groupe. La prof que je remplace pour congés maternité m’a aidé à préparer les cours jusqu’aux vacances de Noël et expliqué ce qu’ils avaient déjà fait mais je reste assez libre dans la façon de faire le cours, ce que j’apprécie. Je suis contente de commencer par une seule classe. C’est vraiment nouveau pour moi et c’est beaucoup plus difficile que ce que j’avais imaginé. Préparer le cours n’est en soi pas si compliqué, le plus difficile c’est la pratique. Je ne sais jamais dans quel état d’esprit je vais retrouver la classe, si ils vont comprendre le point facilement ou non … La plupart des élèves me semble motivée mais il y a quelques éléments perturbateurs. Je dois leur faire des mini-tests toutes les semaines et c’est un exercice très particulier pour moi mais je pense que je parlerai du système de notes en Allemagne dans un autre article. Je pense que c’est une chance pour eux d’avoir une prof d’origine française et j’essaie de parler français un maximum mais la plupart « bloque » dès que je dis quelque chose. J’espère qu’ils finiront par s’habituer. Quand je suis avec la classe entière, un/e autre prof est présent/e. C’est certes pour m’aider mais je trouve ça d’autant plus dur pour être prise au sérieux et respectée. De plus, les élèves ont tendance à poser des questions à l’autre professeur plutôt qu’à moi.

J’assiste également Laura dans ses cours de français le lundi et le vendredi. C’est une future prof de français et d’histoire qui travaille dans l’école à côté de ses études. Elle me conseille pour mes cours et on échange beaucoup sur nos pays et les langues. Elle m’a laissé trouver un projet avec la 9e classe pour le mois de décembre et j’ai proposé de travailler sur les traditions de Noël en France et en Allemagne.

Enfin, du mardi au jeudi, quand je ne suis pas avec la 7e classe, j’aide dans la 3e classe (8-9 ans) car quelques élèves sont en difficulté dont un qui a beaucoup de mal à se concentrer et a un gros retard par rapport au reste de la classe. Cela me demande énormément de patience et d’énergie. J’espère finir par établir une bonne relation avec cet élève et le faire atteindre les objectifs fixés avec ses parents et la prof.

L’école

Dans cette école, les cours commencent à 8h et chaque cours dure 45 min. La journée est divisée comme suit pour les élèves du supérieur (c’est-à-dire ceux avec qui j’ai français) : 8h00-9h30 cours – pause de 30 minutes – 10h-11h30 cours – pause de 15 minutes – 11h45-13h15 cours – pause déjeuner de 45 minutes – 14h-15h cours. Contrairement à la France, il n’y a pas 5 minutes de pause entre les cours car la classe a sa propre salle et c’est généralement le prof qui se déplace. Dans cet établissement, chaque classe porte un nom et celui-ci est inscrit sur la porte … encore faut-il savoir de quelle classe il s’agit ! Après deux semaines, je dois dire que je commence à connaître mes salles de cours et l’emploi du temps.

Quand je suis avec la 3e classe, les 8-9 ans (du mardi au jeudi), l’emploi du temps est un peu différent : 8h-9h cours – 9h-9h30 pause petit-déjeuner dans la classe – 9h30-10h récréation – 10h-12h15 cours – 12h15-13h pause déjeuner – 13h-15h cours. Ils font beaucoup de maths et d’allemand mais aussi de l’anglais, du sport et du chant. Ils apprennent aussi à jouer aux échecs et ont une activité « mouvement » où ils dansent et se relaxent dans une salle faite en paille (il y fait bien chaud, c’est agréable en hiver !). Les élèves apprennent également à coudre, à faire des expériences et du tambour et une fois par semaine, c’est les élèves eux-mêmes qui proposent une activité. Ça peut-être un jeu, une histoire, du bricolage … Ils sont libres et aider par un/e instit. J’adore cette idée de laisser les jeunes encadrer une activité. Les élèves qui le souhaitent ont également des cours de musique pour apprendre la guitare ou la flûte et deux fois par semaine, un des enfants va faire du cheval accompagné par un camarade. Bref c’est pas du tout le primaire dont je me souviens !

Frohen Nikolaus / Joyeuse St Nicolas

Dans un prochain article, je vous parlerai de mon village et de ses alentours où le mythe des sorcières et des diables prône et de ma super coloc internationale ! 😉

Article suivant : décembre 2019

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :